News | Nouvelles

_

7 April/Avril 2021 

Please see the statement below from the CACS Executive and Co-Presidents Dawn Wiseman and Kathryn Ricketts. 

Ce message est bilingue. Le français suit. 

Statement of support from the Canadian Association of Curriculum Studies (CACS) Executive regarding the Black Canadian Studies Association (BCSA) withdrawal from Congress 2021 

The members of the CACS Executive stand with other CSSE associations (CASIE and CIESC) in supporting the BCSA’s decision to withdraw from Congress 2021. Since it joined the Federation, BCSA has engaged in conversations with the Federation and proposed clear actionable changes to Congress that move beyond issues of representation where the Federation and scholars associated with the Federation might begin to confront systemic issues of racism, colonialism, oppression and silencing that are deeply embedded in our institutions. The members of the CACS Executive express deep gratitude and thanks to the BCSA for its leadership in this regard. 

The full history of events leading to BCSA’s decision to boycott Congress 2021 can be found here, including statements from the BCSA and other Associations. A longer context has also recently been provided by rosalind hampton (BCSA, Co-President), and can be found here. In short, BCSA’s decision to withdraw from Congress resulted from the Federation’s refusal to accommodate two requests regarding the 2021 event—to waive Congress fees for BCSA members and to make a formal commitment to a Black Studies theme for Congress in the near future. It should be noted, the Federation decided to waive fees for all Black and Indigenous students and community members only after BCSA withdrew.  

Prior to BCSA’s withdrawal from Congress 2021, CACS had begun internal conversations alongside our associated Special Interest Groups (SIGs) regarding the kind of work we want to engage with and the kind of Congress in which we want to participate. The anti-colonial and anti-racist changes proposed by BCSA require deeper solidarity and action, and here our work has been lacking. The manner in which the Federation is structured has led us to become complacent; we have seen associations such as BCSA making active attempts to engage in meaningful dialogue with the Federation without taking up our responsibility to stand with them in this work. We too belong to the Federation, and each member society, association, SIG, and individual has the responsibility to hold themselves and our collective accountable for bringing about such changes.  

As such, CACS is undertaking the following actions to support accountable, anti-racist, scholarly environments. The actions are short-term but will lead to longer-term shifts.  

Internal to CACS, the Executive will: 

  • ensure membership is aware that Congress has waived fees for self-identified Black and Indigenous students and community members; 
  • discuss the allocation of the Federation Graduate Merit Awards allocated to CSSE within an Executive meeting so that the Co-Presidents can bring CACS position to the Spring 2021 CSSE board meeting;  
  • survey membership prior to Congress for feedback on systemic change within the association, specifically in relationship to colonialism and anti-Black racism; 
  • report on survey results at the CACS AGM at CSSE 2021 (May 31, 1PM MST); 
  • encourage members to participate in the CSSE Town Hall on systemic change within its associations (June 2, 10:30AM MST); 
  • begin procedures for a constitutional change to waive association fees for self-identified Black and Indigenous students; 
  • continue discussions in partnership with SIGs regarding formats and priorities for the kind of work we want to do together; 
  • schedule a CACS event for all members after CSSE 2021 (date TBD) to engage in conversations addressing colonialism and anti-Black racism based on the survey results, Town Hall discussions, and findings/calls from the Federation’s advisory committee on Equity, Diversity, Inclusion and Decolonization. This event will occur outside of CSSE so that we are able to commit more time than is provided in our AGM and to ensure those who are choosing to boycott CSSE can also attend. 

We will also work to support members who choose to boycott Congress 2021. As such, CACS has approached CSSE to ensure members are able to:  

  • participate in the CSSE Town Hall at no cost; 
  • participate in the CACS AGM at no cost; 
  • remain in the CSSE program with some indication that they have withdrawn their paper in solidarity with BCSA. 

Should the first two points not be workable within the online platform provided by the Federation, CACS will hold its AGM outside of the Federation platform at the same time as posted in the program. We strongly encourage CSSE to do the same with the Town Hall. 

While the Executive recognizes that we represent the Canadian Association for Curriculum Studies and look forward to hearing members’ thoughts, we are enthusiastically in favour of changes proposed by BCSA, by the Black Caucus of the Canadian Sociology Association, and our partner organizations in CSSE. These changes are long overdue. 

Déclaration d’appui de la direction de l’Association canadienne pour l’étude du curriculum (ACÉC) concernant le retrait de la Black Canadian Studies Association (BCSA) du Congrès 2021 

La direction de l’ACÉC se tient aux côtés d’autres associations membres de l’ACÉC (ACÉÉA et SCÉCI) qui appuient la décision de la BCSA de se retirer du Congrès 2021. Depuis qu’elle s’est jointe à la Féderation, la BCSA a eu des discussions avec la Fédération et a proposé des changements réalisables clairs au Congrès qui vont au-delà des questions de représentation.   La Fédération et les universitaires associés à la Fédération pourraient commencer à affronter le racisme, le colonialisme, l’oppression et le muselage systémiques qui sont indélébilement ancrés dans nos institutions. La direction de l’ACÉC exprime sa profonde reconnaissance et ses remerciements à la BCSA pour son leadership à cet égard.  

Vous trouverez l’historique complet des événements qui ont amené la BCSA à prendre la décision de boycotter le Congrès 2021, notamment les déclaration de la BCSA et d’autres associations (ici). Vous pourrez aussi consulter le contexte plus étendu qu’a récemment fourni rosalind hampton (co-présidente de la BCSA) (ici). Bref, la décision de la BCSA de ne pas participer au Congrès tient au refus de la Fédération de satisfaire deux demandes concernant l’événement 2021 : dispenser les membres de la BCSA des droits d’inscription au congrès et prendre l’engagement formel d’avoir, dans un proche avenir un thème portant sur les Études noires pour le congrès. Il convient de noter que la Fédération a décider de dispenser tous les étudiants et les membres des communautés noires et autochtones des droits d’inscription, mais seulement après le retrait de la BCSA.  

Avant que la BCSA se retire du Congrès 2021, l’ACÉC avait entamé des discussions internes avec nos Groupes d’intérêt particulier concernant le type de travail que nous voulons entreprendre et le type de congrès auquel nous souhaitons participer. Les changements anti-coloniaux et anti-racistes proposés par la BCSA exigent plus de solidarité et d’action, et c’est là où nous nous faisons défaut. La façon dont la Fédération est structurée nous a menés à tomber dans la complaisance; nous avons vu des associations telles que la BCSA essayer d’entamer un dialogue constructif avec la Fédération sans que nous assumions notre responsabilité de les appuyer à cet égard. Nous aussi sommes membres de la Fédération, et chaque société membre, chaque association, chaque groupe d’intérêt particulier et chaque personne a la responsabilité, individuellement et collectivement, de provoquer de tels changements.    

Comme tel, l’ACÉC entreprend les actions suivantes pour un environnement universitaire anti-raciste et responsable. Les actions sont à court terme mais mèneront à des transformations à plus long terme.  

À l’interne, la direction de l’ACÉC :

  • s’assurera que les membres sont conscients que le Congrès a dispensé des droits d’inscription les étudiantes et étudiants et les membres de la communauté noirs et autochtones qui s’identifient comme tel;  
  • examinera l’attribution des bourses d’excellence pour les cycles supérieurs de la  Fédération attribuées à la SCÉÉ dans une rencontre de la direction pour que les co-présidentes puissent exposer la position de l’ACÉC lors de la réunion de printemps du conseil d’administration de la SCÉÉ;  
  • sondera les membres avant le Congrès pour avoir leurs commentaires sur le changement systémique au sein de l’association, plus précisément en ce qui concerne le colonialisme et le racisme anti-noir;    
  • communiquera les résultats du sondage lors de l’AGA de l’ACÉC pendant le Congrès 2021 de la SCÉÉ  (31 mai, 13 h HNR); 
  • encouragera les membres à participer au Forum (Town Hall) de la SCÉÉ sur le changement systémique dans ses associations (2 juin, 10 h 30 HNR); 
  • entamera les procédures de réforme constitutionnelle afin de dispenser des frais d’adhésion à l’association les étudiantes et étudiants noirs et autochtones qui s’identifient comme tel; 
  • continuera les discussions, en partenariat avec les groupes d’intérêt particulier, sur les formats et les priorités pour la sorte de travail que nous voulons faire ensemble ; 
  • planifiera un événement de l’ACÉC pour tous les membres après le Congrès 2021 de la SCÉÉ (date à déterminer). Il permettra d’amorcer des conversations portant sur le colonialisme et le racisme anti-noir, d’après les résultats du sondage, les discussions du Forum, et les observations/ appels du comité consultatif de la Fédération sur l’équité, la diversité, l’inclusion et la décolonisaiton. Cet événement se déroulera hors du Congrès pour que nous puissions y consacrer plus de temps que ce que nous permet notre AGA et assurer que les personnes qui ont choisi de boycotter la SCÉÉ puissent aussi y assister.    

Nous appuierons les members qui ont choisi de boycotter le Congrès 2021. C’est pourquoi l’ACÉC s’est mis en rapport avec la SCÉÉ pour assurer que les membres puissent:  

  • participer gratuitement au Forum de la SCÉÉ ; 
  • participer gratuitement à l’AGA de l’ACÉC; 
  • rester dans le programme de la SCÉÉ, mais qu’il soit indiqué qu’il ont retiré leur communication en solidarité avec la BCSA. 

Si les deux premiers points ne sont pas réalisables dans le cadre de la plateforme en ligne fournie par la Fédération, l’ACÉC tiendra son AGA hors de la plateforme de la Fédération à la même heure que celle mentionnée dans le programme. Nous encourageons vivement la SCÉÉ à faire de même pour le Forum.  

Si la direction reconnaît que nous représentons l’Association canadienne pour l’étude du curriculum et que nous apprécions les commentaires des membres, nous soutenons avec enthousiasme les changements proposés par la BCSA, par la Black Caucus of the Canadian Sociology Association, et nos partenaires dans la SCÉÉ. Ces changements auraient dûs être apportés il y a longtemps.